pâques de bois

il semble qu’on puisse difficilement sortir indemne d’un long weekend de Pâques et que rien ni personne ne saurait me dire en quoi perdre des neurones peut être une activité agréable…

pourtant, on le fait, je l’ai fait, nous l’avons fait ce weekend. pas un poème ne se polira lorsque, il faut bien le dire, on a la tête dans le cul.

Commentaires (4)

  1. Galad a écrit:

    …sauf s’il s’agit du cul de quelqu’un d’autre.
    Non?

    lundi, 17 avril 2006 à 18:51 #
  2. tony tremblay a écrit:

    peut-être bien… sauf qu’il fera un peu noir pour écrire, on y verra pas grand chose…
    enfin je pense. j’ai jamais essayé.

    lundi, 17 avril 2006 à 19:03 #
  3. Pat B a écrit:

    J’ai même vu mes tripes de près.

    mardi, 18 avril 2006 à 15:02 #
  4. Lady Guy a écrit:

    …Ou dans le bol.

    mardi, 18 avril 2006 à 16:07 #