je ne saurai jamais

j’ai les doigts qui courent qui courent sur le clavier je fais de la musique de mots de la partition de non-sens avec le doigté d’un musicien qui a juste appris à jouer à l’oreille on se dit parfois que c’est la nuit qui nous guide qui nous hante qui nous pousse à agir de la sorte mais je vous assure rien de tout ça ne serait arrivé sans la télévision oui

la télévision et gérald godin que j’ai vu à la télévision qui lisait des poèmes qui sacraient je me souviens ça m’avait marqué j’étais très jeune plus tard j’ai souvent croisé godin sans jamais lui adresser la parole peut-être aurais-je dû

en attendant on priera tous godin qui êtes aux cieux de bien me permettre de continuer à faire de la musique de mots de non-sens dans mes mots qui me disent que le pays d’où je viens n’est pas encore mort

l’est-il?

bande-son:
slowlyamon tobin

Commentaires (6)

  1. roby_barrette a écrit:

    Nous vaincrons!

    mardi, 16 mai 2006 à 09:17 #
  2. £ [] ¥ƒª \~ a écrit:

    Le poids des mots

    À l’époque de Godin les mots avaient leur poid et ce poid était celui de l’histoire ! Le non-sens des mots si c’est celui de la jubilation et du plaisir que l’on éprouve à se les chanter et à les faire éprouver à d’autres, je veux bien … La poésie n’est-elle qu’un ornement, un jeu formel … ? À l’époque de Godin la poésie de beaucoup de poètes au Québec était ‘ remplie de sens ‘ elle en craquait et en explosait à la recherche d’une libération. La jubilation se mêlait au sens avec véhémence. Que penser de la poésie francophone aujourd’hui dans un Québec où la métropole est devenue à demi anglophone … Quel est la valeur de la parole et de l’écrit poétique dans le contexte de la mondialisation … Allons-nous vers une entropie du son et du sens où tous les messages confondus deviendront un gros bruit blanc, une sorte de tour de Babel du non sens …

    mardi, 16 mai 2006 à 20:47 #
  3. tony tremblay a écrit:

    Pas encore un discours moralisant de boomer (nous autres on était ben meilleurs que les jeunes d’aujourd’hui, nous autres on a tout inventé, après nous le déluge)… (soupir) et je ne vois pas exactement le lien avec ce que j’ai écrit… mais bon.

    Bien sûr que non, la poésie n’est pas qu’un ornement, un jeu formel. Certainement qu’il y a de la poésie encore aujourd’hui qui est «remplie de sens», comme vous le dites (j’haïs ça le monde qui est incapable de s’identifier). Et au cas où vous ne sauriez pas, Montréal était encore plus bilingue, anglophone même du temps de Godin qu’aujourd’hui.

    Pour l’instant, il me semble que vos commentaires contribuent plus au bruit sur ce blogue, qu’à éclaircir le sens.

    Probablement que ce n’est qu’une impression. Je ne le saurai jamais…

    mardi, 16 mai 2006 à 21:20 #
  4. Je est un autre a écrit:

    Ce que j’ai écrit n’était qu’une réflexion et aussi une question ouverte … Si tu veux que je vienne écrire mes réflexions ici tu devras accepté que je demeure anonyme … Le dernier luxe que l’on peut se payer … Vivre dans l’ombre ! ( Ici je parle pour moi ) Sinon, bien je me contenterai de venir lire …

    P.S. Tu as vu du sous-entendu où il n’y en avait pas …

    Ce que j’ai dit est en lien avec :  » en attendant on priera TOUS Godin qui êtes aux cieux de bien ME permettre de continuer à faire de la musique de mots de non-sens dans mes mots qui me disent QUE LE PAYS D’OÙ JE VIENS N’EST PAS ENCORE MORT !

    Je ne pouvais faire autrement que de me sentir concerné parce que ce pays c’est aussi le mien.

    Bien entendu, peut-être avais-je oublié que tu parlais à la première personne du singulier …

    Si tu crois que je pollue ton Blog je pourrai m’absenter d’ici pour ne devenir qu’un bruit blanc dans la tour de Babel de mon soliloque.

    Je suis pour la diversité biologique et je me dis que tu devrais acceuillir quand même les rélexions qui ne corroborent pas nécessairement tes convictions où qui divergent de ta thématique …

    Si j’écris des conneries, n’ait crainte tu ne seras pas le seul à t’en rendre compte …

    +

    mardi, 16 mai 2006 à 21:52 #
  5. tony tremblay a écrit:

    j’accepte toutes les réflexions, la vôtre y compris. vous êtes le bienvenu (ou la bienvenue) ici.

    cependant, j’apprécie qu’on n’abuse pas de cet espace, et je continue à avoir beaucoup moins de considération dans l’ensemble pour les «anonymes». Mon expérience m’a prouvé que dans le monde des blogues, les anonymes sont là plus souvent qu’autrement pour foutre le bordel. je suis devenu un peu parano avec ça. vous m’en excuserez.

    j’imagine que ce n’est pas votre cas.

    bienvenue sur dieu diesel.

    mardi, 16 mai 2006 à 22:04 #
  6. Je est un autre a écrit:

    Si il y a ici des messages de moi que tu crois abusifs et/ou irrespectueux … Ne te gêne pas pour les effacer… C’est quand même ton blog …

    mardi, 16 mai 2006 à 22:20 #