Salut Robert Dickson!

je suis peut-être en retard, mais j’apprends tout juste avec stupéfaction et émoi le décès de mon ami le poète franco-ontarien Robert Dickson, décédé lundi matin à son domicile de Sudbury. Il avait 62 ans.

l’une de nos dernières rencontres mémorables a eu lieu lors de la deuxième édition du Festival Voix d’Amériques, le soir de l’hommage à Patrice Desbiens (dont Robert Dickson a été l’un des mentors), et nous avions bu et ri et commenté la scène poétique, et nous avions à nouveau ri et trinqué ensemble, comme deux personnes qui s’aimaient bien au fond, en dépit de leur état de poète.

Robert m’est toujours apparu comme un grand humaniste, un homme au grand coeur et au talent immense, à l’intelligence vive et au sourire contagieux. son assurance tranquille et son ton calme et posé lorsque venait le temps de parler poésie et humanité faisait que l’on savait qu’on avait devant nous un grand homme.
Avec le décès de Gérald Leblanc il y aura bientôt deux ans, le départ de Robert Dickson vient s’ajouter à ma courte liste de personnalités littéraires d’ici qui me manqueront le plus.

Salut Robert! Merci!

Commentaire (1)

  1. Pierre-Léon a écrit:

    Les poètes s’envolent, les écrits restent.
    Condoléances…

    mardi, 27 mars 2007 à 02:30 #