l’écroulement des tours (les nouveaux habits)

voici de biens humbles nouveaux habits pour dieu diesel, légèrement plus sombres…

une idée de soi cachée dans un coin de ciel nordique
survivre en ces terres nécessite la liberté

dorénavant

rechercher
réorienter
radicaliser
écrire
davantage
pour voir
dire
exister

que déferle sur le monde
un milliard de poèmes armés
déterminés précis et humains

le poème
tranchera
la gorge
de l’époque

qu’elle tombe
en bas de sa
chaire

Commentaire (1)

  1. coyo a écrit:

    Clac ! Mort aux cliques !

    samedi, 1 décembre 2007 à 20:50 #