« un vrai héros américain » (les origines)

la séculaire sagesse le dit
on commence
toujours quelque
part

débuter est
ce dont il s’agit

débuter
toujours débuter
ne jamais finir
toujours débuter
recommencer le commencement
le recommencement
sans renoncement
ni effarement
dans une joie sourde
de respirer le monde
mais comment
comment dites-moi donc
débuter quoi que ce soit
quand on demande de rendre
les armes de la langue
la liberté du poème
comment débuter
quoi que ce soit
en ces termes
de conclusion
d’abattage au désespoir
comment débuter
l’ombre d’une parole libérante
dites-moi
comment se débuter dans
une lancinante
douloureuse
mise à mort?

alors
au mépris du danger

j’aspire à ne devenir
qu’authentique débutant
libre perpétuel
le meilleur débutant
du monde

Commentaires (8)

  1. McComber a écrit:

    Et Hem qui dit (avec un jeu de mot intraduisible) : « the first thing is to last ». Les sourds traduisent par « L’important, c’est durer. » Je dirais un peu mieux avec : « La première chose c’est durer. »

    lundi, 10 décembre 2007 à 22:16 #
  2. tony tremblay a écrit:

    …durer n’est encore que du domaine du projet, me souffle mon ingénieur intérieur.

    il me souffle aussi une traduction plutôt littérale pour le jeu de mot de Hem: « La première chose c’est de dernier… » (ponctuation de caisse claire et de cymbale ici)

    hum.

    c’est ça qui est ça.

    lundi, 10 décembre 2007 à 22:30 #
  3. McComber a écrit:

    Au royaume d’essieu, les deniers seront les bienvenus.

    mardi, 11 décembre 2007 à 04:58 #
  4. Nancy a écrit:

    J’adhère…

    mardi, 11 décembre 2007 à 12:34 #
  5. Mistral a écrit:

    L’opéra, j’ai pour mon dire, n’est pas fini tant que la grosse femme n’a pas chanté. Ou qu’on n’a pas, comme Hemingway, inséré son orteil dans le pontet d’un fusil de chasse.

    mardi, 11 décembre 2007 à 20:05 #
  6. McComber a écrit:

    Esti de pontet. Même jour que Louis-Ferdinand.

    :0(

    jeudi, 13 décembre 2007 à 12:55 #
  7. McComber a écrit:

    Le ceci chez Sollers, à l’instant. Et j’ai pensé à toué.

    « Heureux celui qui se tiendra dans le commencement, et il connaîtra la fin, et il ne goûtera pas de la mort.»
    — Gnostiques

    jeudi, 13 décembre 2007 à 16:34 #
  8. Tristan a écrit:

    L’histoire du Commencement,
    Ça toujours sût fasciner.. (ref: La Genèse)
    Tout le monde oublie qu’on finit toujours par finir, même en débutant quelque chose.

    mercredi, 26 décembre 2007 à 02:26 #