Ce qui gouverne détruit

Tombé sur cette citation, dans les commentaires, chez Mistral

«Le souverain étend ses bras sur la société tout entière, il en couvre la surface d’un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes, à travers lesquelles les esprits les plus originaux et les âmes les plus vigoureuses ne sauraient se faire jour pour dépasser la foule. Il ne brise pas les volontés, il les amollit, les plie et les dirige (…) Il force rarement d’agir mais il s’oppose sans cesse à ce qu’on agisse. Il ne détruit point, il empêche de naître. Il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il hébète, et il réduit enfin chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux dont le gouvernement est le berger.»

Alexis De Tocqueville

Commentaire (1)

  1. coyote a écrit:

    Cristallin.

    dimanche, 1 novembre 2009 à 09:24 #