un doigt d’honneur au monde

il faut écrire dans le silence et la solitude ne pas se laisser berner par l’attrait d’une reconnaissance quelconque il n’y a pas de réussite dans l’exposition et la fiction de la représentation rien n’existe que le mot et la pensée qui l’accompagne

le poète n’a que faire du brouhaha ambiant la poésie s’exprime est existe en elle-même

avant même qu’on croit avoir fini de la nommer elle est déjà au delà de ce qu’on était en train d’imaginer d’elle

dans un mouvement perpétuel
un doigt d’honneur au monde

Commentaires (2)

  1. manouche a écrit:

    les mots:porteurs d’idées;c’est bien suffisant pour les dire ou les écrire.

    Jeudi, 10 juin 2010 à 02:02 #
  2. Vincent a écrit:

    merci, vraiment merci

    Jeudi, 10 mars 2011 à 00:16 #