tétanisé

noirs
hors de soi hors
de l’autre proche
de la mort sans l’avoir
jamais vue la vie complète
démasquée l’heure bleue
ce corps aux déchets la
douleur rompue mais tes yeux
tes yeux d’abysses dans
la lumière

Commentaire (1)

  1. Patrick MILIQUE a écrit:

    Une fin entamée dès le début…

    Vendredi, 13 décembre 2013 à 09:49 #