trembler

les tremblements
à l’orée de soi quand
seul à comprendre ce qui
se déconstruit
les ténèbres recouvrent
la beauté du monde

la peur
le chemin derrière
s’effacent à mesure
de l’engagement
d’être ce que je suis

libre

Commentaires (2)

  1. Patrick MILIQUE a écrit:

    Effacer les ténèbres et retourner à l’errance initiale?

    Lundi, 13 janvier 2014 à 02:50 #
  2. Blue a écrit:

    Magnifique !

    Dimanche, 23 février 2014 à 10:34 #