Archives par catégorie: commentaire

ça presse

Je suis fatigué. J’en ai ras le ponpon. J’en ai marre.
Comment en sommes-nous arrivés à un tel de dégré de déroute?  Comment des êtres supposément sensés ont pu, sans être gravement détachés d’eux-mêmes et de ce qui les lie à la terre, donner leur accord à une telle perte de contrôle, une telle déshumanisation, une [...]

Le Cabaret de la pègre – 4e édition

L’ami François Guerrette a réussi en peu de temps à créer le meilleur cabaret de poésie des dernières années. Chaque édition, très courue, offre le meilleur de la poésie québécoise actuelle, dans un contexte public à la fois animé et attentif. Guerrette est un hôte attentionné, sans complaisance il fait aussi un beau travail à [...]

le courant ne passe pas

ciel terre
vibrants
ne raisonnent pas
l’idiot asservi
l’obscurité
sa condition

un doigt d’honneur au monde

il faut écrire dans le silence et la solitude ne pas se laisser berner par l’attrait d’une reconnaissance quelconque il n’y a pas de réussite dans l’exposition et la fiction de la représentation rien n’existe que le mot et la pensée qui l’accompagne
le poète n’a que faire du brouhaha ambiant la poésie s’exprime est existe [...]

L’état policier frappe toujours fort…

…et surtout lorsqu’on est de dos, sans défense et qu’on ne peut pas riposter.
Je suis dégoûté.
Cela fera un autre bel exemple pour tous ceux qui seraient tentés de protester contre l’actuelle corruption galopante, contre ces pontes qui se partagent le monde entre eux, qui prévoient nous envoyer à l’abattoir (économique, social, politique, avant de nous [...]

5 ans

Je constate qu’après des mois de ma présence plutôt modeste ici, que ce carnet est rendu un peu mort-vivant.
Pourtant, la force vive de dieu diesel c’est l’écriture, ces signes témoins d’une énergie qui existe quelque part en moi, de l’essence même de ce que je suis. Cela a toujours été ainsi depuis la création de [...]

adieu monsieur Bashung…

…car oui, Alain Bashung est décédé des suites d’un cancer du poumon aujourd’hui, samedi, à l’hôpital entouré des siens…
Non, je ne veux pas nécessairement que ce blogue ne devienne plus qu’une chronique nécrologique sans fin, mais là, c’est difficile de se taire, ne serait-ce que pour rendre hommage en quelques mots à ce grand et [...]

l’une des raisons de dire non à facebook

By posting Member Content to any part of the Web site, you automatically grant, and you represent and warrant that you have the right to grant, to Facebook an irrevocable, perpetual, non-exclusive, transferable, fully paid, worldwide license (with the right to sublicense) to use, copy, perform, display, reformat, translate, excerpt (in whole or in part) [...]

hypothétique constat personnel parmi tant d’autres du vide et de la superficialité de l’époque #2 (les outils du poète)

un professeur à l’université ne met jamais les livres de Tony Tremblay au programme, mais de temps à autre il en parle volontiers négativement, décrivant ceux-ci comme étant des tares textuelles qui n’ont pas été construites convenablement, c’est-à-dire (prenez des notes les enfants, c’est important) avec les outils des bons poètes: représentations de compas, métaphores [...]

hypothétique constat personnel parmi tant d’autres du vide et de la superficialité de l’époque #1 (la malédiction de la dénomination)

L’institution littéraire (exp. : Se dit de faux-culs bien installés dans des chaires, voire des cabinets.) refusera toujours mon travail parce que je me prénomme Tony, qu’en conséquence je n’écris que des conneries et que ce prénom là accollé à Tremblay ça ne fait pas assez écrivain, ça ne sera pas beau dans les manuels, [...]