Archives par catégorie: société

Les voisins (pensent-ils parfois à moi ?…)

toujours
les voisins du bloc de 2 et demi
crient dans la ruelle
tous
la mère le père le fils le plus vieux
celui qui se bat avec le père
à six heures du matin pour cinq piastres
ou parce qu’il a vidé le frigidaire bu toute la bière
hurlent autant les enfants qui jouent sur à peine 50 mètres
de long dans la ruelle juste sous […]

the future

« Give me crack and anal sex
Take the only tree that’s left
and stuff it up the hole in your culture
Give me back the Berlin wall
give me Stalin and Saint Paul
I’ve seen the future brother:
It is murder.

Things are going to slide in all directions
Won’t be nothing
Nothing you can measure anymore
The blizzard of the world has crossed the […]

tonne de briques

je me retire tout privilège
je ne suis l’aveugle de personne
je n’ai jamais accepté
que la lumière ne descende plus
sur nos têtes
j’acquiesce volontiers
à l’inversion des pôles
au désastre des peaux
qui se lézardent
je ne peux que nommer le désespoir
des saisons et de l’époque

ça presse

Je suis fatigué. J’en ai ras le ponpon. J’en ai marre.
Comment en sommes-nous arrivés à un tel de dégré de déroute?  Comment des êtres supposément sensés ont pu, sans être gravement détachés d’eux-mêmes et de ce qui les lie à la terre, donner leur accord à une telle perte de contrôle, une telle déshumanisation, une […]

nos sens emmurés dans de sordides images de monstres

les éternels retours les saisons dans ta bouche tous les printemps qui te sortent des pores tant de douleur dans le monde la peur du poème dans le siècle qui n’en finit plus de mourir de se mirer dans son miroir psychosé
jusqu’où devra-t-on tolérer la brutalité de nos sens emmurés dans de sordides images de […]

South of the border

Oliver Stone (2009)
(Vídeo)

les torsions malignes des sens

le monde se regarde sans se voir
accroché aux fréquences délétères
les torsions malignes
des sens        des mots
inconscient de lui-même
investissant sa foi
dans la mort des peuples
le plus petit mot qui soit
dans la bouche d’ombre
des serpents gestionnaires
l’horreur sera gérée avec
fermeté        froideur et profit

le jeu

tous englués dans
la vraie réalité
d’une arnaque totale
comptable
métaphysique
on comprend trop tard
les managers obsédés
d’un mal inter-dimensionnel
ont enfin réussi à obtenir
notre bien
de force il faut savoir jouer
à quitte ou double
avec le diable ou bien
s’asservir à jamais
sinon on pourra dire
qu’on nous a bien eus

Les écrivains québécois à Occupons Montréal

À l’initiative des écrivains Jean Barbe et Bertrand Laverdure, dimanche prochain le 20 novembre 2011 des écrivains québécois se rassembleront à Montréal, à la Place des peuples, pour lire des extraits de leurs livres en appui au mouvement des Indignés. L’événement débute à midi.
Au moment d’écrire ces lignes, les auteurs ayant confirmé leur présence sont:  […]

Un message pour le présent et l’avenir…

Mes amis, l’amour est mieux que la haine. L’espoir est mieux que la peur. L’optimisme est mieux que le désespoir. Alors, soyons aimants, pleins d’espoir et d’optimisme. Et nous changerons le monde.
 – Jack Layton (1950-2011)